Une défaite avec les honneurs

Classé dans : Non classé | 0

À la fin du match, il y avait de la frustration, des regrets et des pleurs. Les #FillesdeASMRomagnat ont livré une magnifique prestation en ce samedi 4 mai pour leur quart de finale du championnat de France Élite face à l’équipe de l’AS Bayonne tant redoutée. Elles ont fait douter jusqu’à la toute dernière seconde une équipe, jouant à domicile devant leur public, qui n’avait subi que deux défaites cette saison.

 

En premier acte, les jaune et bleu ont dominé le match en termes de possession du ballon et d’occupation du terrain. Au bout de 6 minutes, c’est Emma Coudert qui a ouvert le score sur pénalité. Les bayonnaises ont répondu à la 13e minute : suite à une pénalité jouée rapidement à 5 mètres de l’en-but, le maul formé a réussi à enfoncer la défense de l’ASM Romagnat pour plonger dans l’en-but pour un essai transformé.

 

Malgré ce revers, ce sont les Auvergnates qui ont continué à proposer un rugby fluide et agréable à regarder, empêchant aux Basques de développer leur jeu. Cependant, alors que Meg Mambé venait d’être exclue sur carton jaune, ce sont les locales qui ont été récompensées à la 37e minute par un essai de pénalité. Une seule mêlée, écroulée sur la ligne d’en-but, a suffi pour que l’arbitre parte directement sous les poteaux : dura lex sed lex.*

 

C’est donc sur un score de 14-3 que les deux équipes ont regagné les vestiaires. Un score frustrant pour les jaunardes très mal récompensées malgré leur domination.

 

Au retour des vestiaires, les jaune et bleu ont rapidement bénéficié d’une pénaltouche qui les a amenées près de l’en-but bayonnais. Le lancer de la capitaine, Caroline Thomas, a été bien capté et suivi d’un maul pénétrant. C’est Lauryne Chèze qui tenait le ballon lorsque les avants ont plongé en terre promise pour cet essai transformé par Emma Coudert à la 44e minute.

 

Alors que Meg Mambé venait à peine de reprendre sa place, c’est Audrey Anastassiadis qui a écopé d’un nouveau carton jaune côté ASM Romagnat à la 47e. Quelques minutes plus tard, en supériorité numérique pour la deuxième fois, les bayonnaises ont joué une pénaltouche proche de l’en-but asémiste et enchaîné avec un maul pénétrant qui est allé à dame.

 

Cette seconde période a été le théâtre d’une bataille plus rude qu’en première partie, très physique mais aussi très correcte. Une longue séquence de jeu partie depuis les 22 m asémistes a vu les #FillesdeASMRomagnat remonter progressivement le terrain pour envoyer Emma Coudert dans l’en-but basque à la 63e minute. Essai non transformé, 21-15.

 

Le match s’est achevé sous des trombes d’eau avec les deux équipes engagées dans une lutte acharnée qui allait crescendo : les chocs étaient rudes et les plaquages sans pitié. Malgré ce féroce engagement de part et d’autre, le score n’a plus bougé et les Basques le remportent d’une courte tête. C’est ainsi que se termine la saison 2018-2019 pour les #FillesdeASMRomagnat.

 

Si elles ont manqué un peu de réalisme, notamment en première partie, elles n’ont pas à rougir de cette défaite. Elles se sont sacrifiées au sens propre sur le terrain et le spectacle était d’une qualité exceptionnelle. Elles ont fait preuve d’un « fighting spirit »** digne des légendaires équipes irlandaises. L’ASM Romagnat peut encore progresser et nulle doute que nos joueuses reviendront à l’automne pour nous le prouver : mais non, mais non, Romagnat n’est pas mort !

 

 

*La loi est dure, mais c’est la loi.

** Esprit de combativité

 

@Paul

Laissez un commentaire